Les halles

« L’existence des halles est attestée dès 1542. Celles-ci sont mentionnées dans un aveu du seigneur du Faouët où il est dit qu’elles lui appartenaient de temps immémorial4. Il s’y tenait marché tous les mercredis, ainsi que neuf foires annuelles, puis quatorze à partir du XVIIe siècle. Elles constituaient un revenu substantiel pour le seigneur du lieu qui percevait diverses taxes. La plus rentable était celle dite de la « grande verge » prélevée sur les papiers (110 livres par an), venaient ensuite la « place des estaulx » (22 livres/an), la « place de cuyr » (8 livres/an), la « place de laine » (8 livres/an) et la « coutume des mareschaulx » (20 sous/an). L’édifice sera racheté par la municipalité en 1815 à la famille d’Argouges de Ranes alors que celui-ci est à moitié en ruine et fera l’objet par la suite de nombreux travaux de restauration. Une chambre d’horloge sera installée sur le faîtage, remplacée ensuite par un clocher. »selon wikipedia.

Mais sur place c’est une forêt de piliers posés sur des plots de pierre, on y trouve tout ce qui montre la compétence des charpentiers qui ont bâti cet ouvrage, emboîtements, assemblages…

Traverser la halle en levant les yeux enchante l’amoureux des belles charpentes.

 

L’église

Elle date du XVIe siècle.

Elle se singularise par son clocher aux formes originales, un plan carré, un empilement de clochetons.

Dans l’enclos paroissial converti en parking s’ouvrent des portails enrichis de sculptures.

On peut y voir de très belles toitures modernes sur des immeubles anciens.

Choisir la mise en page
Position de l’en-tête
Style du Sous-menu