L’Andouille de Guéméné

0 / 5
Ajouter aux favoris Imprimer

L’andouille de Guémené

C’est une charcuterie à base de chaudins (gros intestin) de porc enfilés les uns sur les autres ( la technique est : un bâton puis le premier chaudin lié avec une ficelle que l’on passe entre le bâton et les chaudins que l’on enfile les uns sur les autres, puis on retourne comme un doit de gant en tirant sur la ficelle) pour former une andouille, la dernière couche est constituée par une baudruche (cæcum) de bœuf, qui est fumée puis cuite à l’eau (à laquelle on peut ajouter du foin de prairie).

L’andouille de Guémené se présente comme une andouille d’une soixantaine de centimètres de longueur et de 6 à 8 centimètres de diamètre. Elle se distingue par la disposition en cercles concentriques des intestins utilisés pour sa fabrication et par sa couleur extérieure noire, traditionnellement due à la fumaison à froid.

L’andouille est fumée au feu de bois (hêtre ou chêne) puis mise à sécher pendant plusieurs semaines.

L’andouille est le plus souvent consommée en tranches, froide ou chaude :

  • sur une galette de sarrasin
  • en assiette de charcuterie
  • grillée
  • avec de la purée, au four

Elle peut aussi être réchauffée entière, à l’eau ou à la vapeur.

Une fabrique d’andouille à Guéméné :  Site

Photos du blog « En vélo simone » : Blog

Wikipedia : Géméné sur Scorff

Choisir la mise en page
Position de l’en-tête
Style du Sous-menu